Françoise Simonet-Tenant

ÉcriSoi

 La bonne réception faite au Dictionnaire en France et à l’international – la moitié des exemplaires vendus l’a été hors de France – incite à penser que ce Dictionnaire répond à un manque. À une époque où les chercheurs littéraires se tournent vers les territoires des écritures factuelles ou de la non-fiction, où l’importance croissante prise par le témoignage et le document modifie notre appréhension du littéraire, il semble important de concevoir un outil de recherche et de communication entre chercheurs qui traite spécifiquement de ces questions.