La recherche en SHS

Body: 

STRUCTURATION DE LA RECHERCHE

Les Réseaux d'Intérêt Normand (RIN)

La Région Normandie soutient l’excellence et l’attractivité des laboratoires de recherche normands, en cohérence avec la stratégie des établissements, des organismes et de la COMUE Normandie Université au travers de 5 Réseaux d’Intérêts Normands (RIN) : 
 

1.Normandie Energies et Matériaux
2.Normandie Humanités et Société́
3.Normandie Biomédicale et Chimie
4.Normandie Terre et Mer
5.Normandie Digitale

 

Le RIN Recherche
En déclinaison du Schéma Régional de l’Economie, des Entreprises, de l’Internationalisation et de l’Innovation (SRDEEII) et du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI) adoptés à l’Assemblée plénière du Conseil Régional du 15 décembre 2016, la Région Normandie entend par un soutien aux doctorants de Normandie :

  • renforcer la visibilité de la Normandie sur ses capacités d'excellence,
  • promouvoir des projets d’excellence scientifique,
  • attirer les nouveaux talents,
  • permettre aux équipes de recherche de la région de se structurer pour atteindre une reconnaissance et une visibilité européenne et internationale qui renforcera l’attractivité du territoire normand.

Dans la limite des crédits votés au budget primitif de l’année en cours pour ce dispositif, la région retiendra les candidatures au terme d’un appel à manifestation d’intérêt annuel.
 

Ce dispositif régional est destiné à financer des projets de recherche :

  •  s’insérant dans au moins un des RIN,

  • de 24 mois maximum,

  • dont les dépenses éligibles sont au minimum de 300 000 € HT et au maximum de 750 000 € HT, 

  • portés a minima par 2 partenaires normands.

 

Les pôles stratégiques
Faisant suite à la fusion des deux régions normandes, les acteurs de la communauté scientifique, rassemblés au sein de Normandie Université, ont constitué un groupe de travail ad hoc chargé de réfléchir à la structuration de la recherche en Normandie afin de proposer un modèle d’organisation de la recherche en accord avec les enjeux à la fois scientifiques et économiques de la région.

5 pôles stratégiques de formation et de recherche ont été validés par le Conseil Académique dans le cadre du nouveau contrat de site : 

  1. ​énergies, Propulsion, Matière, Matériaux ou EP2M ; 

  2. “Nouvelles technologies en chimie et biologie appliquées à la santé et au bien-être” ou CBSB ;

  3. “Humanités, Culture, Sociétés” ou HCS ;

  4. “Sciences du Numérique” ou SN ;

  5. “Continuum Terre – Mer” ou CTM.

 

Une nouvelle configuration régionale

La recherche universitaire en Normandie, portée par les membres de la COMUE et les établissements associés, les organismes de recherche et les centres de recherche technologiques, représente plus de 2000 chercheurs et doctorants, répartis dans plus de 150 laboratoires de recherches et 40 unités associées au CNRS, l’INSERM ou le CEA, l’ensemble participant à la formation de plus de 80 000 étudiants.

La volonté affichée de ces acteurs est de faire émerger des pôles scientifiques de formation et de recherche de premier plan, permettant à la Région d’entrer de plein pied dans la compétition internationale et d’accroître sa compétitivité économique.
 
Portés par la volonté de proposer un nouveau modèle de structuration de la recherche suite à la fusion des deux régions normandes, les acteurs de la communauté scientifique, rassemblés dans le cadre de la COMUE et des établissements associés, ont pris l’initiative de constituer un groupe de travail adhoc chargé de réfléchir à la structuration de la recherche en Normandie afin de proposer un modèle d’organisation et de pilotage scientifique efficace et durable en accord avec les enjeux à la fois scientifiques et économiques de la région.